Ville de Luxeuil-les-Bains
 
  • Imprimer la page
  • Obtenir la version pdf de la page
  • Plan du site
  • RSS
RETROUVEZ TOUTES LES ANIMATIONS!

RETROUVEZ TOUTES LES ANIMATIONS!

Retrouvez toutes nos animations dans les Vosges du Sud sur notre agenda : concerts, cinéma, spectacles, théâtre, visites, expositions, sorties ... 

Consultez l'agenda des animations >>>

Tout l'agenda
ENVIE D'UNE REMISE EN FORME?

ENVIE D'UNE REMISE EN FORME?

Besoin de faire une pause détente? Retrouvez toutes nos formules remise en forme, et profitez des eaux thermales avec ou sans hébergement, plus d'infos ici>>>

+ de Séjours
Retrouvez-nous sur Facebook !
  • facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Flickr
  • Instagram

LE CLOÎTRE DE L'ABBAYE

C’est sur la place de l’Abbaye, près du bureau de poste, que l’on peut admirer le mieux le cloître de Luxeuil. Voir la suite de la transcription...

Ecoutez le fichier sonore Le Cloître de l'Abbaye
Version française
 
 
Ecoutez le fichier sonore Le Cloître de l'Abbaye
English version
 
 
Ecoutez le fichier sonore Le Cloître de l'Abbaye
Deutsche Version
 
 
Ecoutez le fichier sonore Le Cloître de l'Abbaye
Nederlandse versie
 
 
Ascoltate lo schedario sonoro Il chiostro dell’abbazia
Versione italiana
 
 

la transcription

C’est sur la place de l’Abbaye, près du bureau de poste, que l’on peut admirer le mieux le cloître de Luxeuil.

Avec l’ancienne église abbatiale devenue aujourd’hui la basilique Saint-Pierre Saint-Paul, ce cloître en grès rose des Vosges est le dernier élément médiéval du monastère bénédictin. Il en était le point névralgique puisqu’il desservait l’église, la salle du chapitre, les dortoirs, le réfectoire et les cuisines.
Le mot cloître vient du latin claustrum. Il a deux significations : il désigne l’ensemble du monastère ou bien, comme ici, un espace quadrangulaire délimité par des galeries couvertes. Le cloître est un lieu clos qui sépare les religieux de leurs contemporains restés dans le monde.

Ce cloître date de la première moitié du 15e siècle. Il doit sa construction à plusieurs abbés. Chacun de ces bâtisseurs a fait placer ses armoiries sur les clefs de voûte. Amusez-vous à les chercher ; elles sont parfois décorées de la crosse abbatiale ! Quelques indices pour vous aider. Les armoiries de l’abbé Guillaume de Bussul se trouvent dans la galerie nord accolée à la mairie. Celles de l’abbé Étienne Pierrexi de Lisle se repèrent dans la galerie orientale. Quant à l’abbé Guy Briffaut, il faut chercher sa trace dans l’aile sud !

Le 18e siècle n’est pas tendre avec lui. Les moines, qui manquent d’espace, construisent un nouveau bâtiment sur la galerie sud. Résultat, le toit du cloître disparait et la galerie est renforcée par des arcades massives !

Après la Révolution française, la partie ouest du cloître est démolie pour l’ouvrir sur la ville et en faire un marché couvert. Le reste des galeries sert de halle aux grains et tous ses fenestrages sont détruits. Une seule fenêtre résiste… Elle est située tout près de l’entrée du conservatoire de la dentelle !

Au fait, savez-vous qu’au Moyen âge, un jardin composait le centre du cloître ? Qui sait ?... Peut-être redeviendra-t-il un jour un îlot de verdure ? Et pourquoi pas un musée lapidaire avec la série la plus importante de stèles gallo-romaines découvertes en Franche-Comté ?...

La place de l’Abbaye, elle, accueillait au 19e siècle un théâtre à l’emplacement de la Poste. Aujourd’hui, la fête continue ici à Luxeuil avec des concerts et autres réjouissances !

Luxeuil-Les-Bains